Malgré des conditions de départ très avantageuses, le personnel craignait de se trouver isolé à Toulouse au cas où le gouvernement renoncerait à toute activité spatiale... (le personnel n’avait pas tort, il suffisait de jeter un oeil sur le budget à moyen terme...)

Les cadres du CNES entreprirent un grève dure de plusieurs semaines, une des plus longues grèves de cadres de l’histoire syndicale...
Plus de 30 % du personnel refusa de partir à Toulouse et démissionna... (en tant que Toulousain d’origine, monté à Paris, je n’avais pas ce genre d’état d’âme...)

On alla jusqu’à l’arbitrage du Premier Ministre, Jacques Chaban Delmas ... les décisions ultérieures rassérénèrent pour un temps un personnel très jeune et particulièrement émotif...

A cette époque le CNES vivait dans l’extrême pauvreté... pendant 10 ans dans la misère... notre pauvreté à été pour une bonne part dans la réussite en stimulant les imaginations !!!

Ben ... tiens! ... en plus il fait chaud à Toulouse

x
cliquer
pour lire
30 ans après, on vous dit tout...
Robert Aubinière - Directeur Général (1962-1971)

Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

page suivante
page précédente
sommaire
video transmise par A. Lebeau (CNES- 1994)
a1a