Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

bea601

 

Lancement de Ballons pressurisés à Prétoria

mai 68

C. QUIEVRE - CT/BA

 

 

Une campagne de lancement de ballons pressurisés a eu lieu en mai dernier depuis la station de Prétoria. Elle avait pour but d'estimer la durée de vie des ballons adaptés pour le programme Eole et capables d'emporter une charge de 3 kg à une altitude de 9 000 mètres et de vérifier certaines performances.
Quatre séries distinctes de vols étaient prévues :
- 4 vols de ballons réalisé3 à partir d'un complexe terphane-saran de 50 microns d'épaisseur;
- 8 vols de ballons classiques, aux niveaux 200 et 300 mb, pour mettre en évidence l'influence du niveau de vol sur la probabilité de givrage d'un ballon;
- 6 vols de ballons classiques équipés de calottes métallisées destinées à élever de nuit la température du gaz et à diminuer ainsi les risques de givrage;
- 4 vols de ballons en terphane monolaminé de 100 microns d'épaisseur.

MOYENS UTILISES
Bâtiment : La Division Réseau a construit sur le terrain de la station de Prétoria un bâtiment destiné à la préparation des ballons et des nacelles et à l'écoute des ballons. Il est composé d'un hall permettant de disposer de trois postes de travail pour des ballons de 4 m de diamètre au moins et de trois pièces (un atelier nacelles, un bureau et une salle d'écoute).
Personnel : L'équipe de la Division Ballons en mission à Prétoria était composée de trois électroniciens et de trois "ballonniers". La Division Réseau avait mis en place une équipe de trois personnes.
Matériel : Outre les matériels habituels de mise en œuvre des ballons et des nacelles, la station était équipée de 2 récepteurs Racall permettant l'"écoute" des ballons.

DEROULEMENT DES OPERATIONS DE LANCEMENT
Le personnel de la Division Ballons est arrivé à Prétoria le 7 mai 1968. Les deux premiers jours ont été consacrés à la mise en place des matériels de servitude et au montage de divers équipements (antenne cadre, compresseur, palans, manomètre, etc.).
Le premier vol a eu lieu le 10 mai 1968. Les principales opérations de préparation des ballons étaient les suivantes:
- gonflage du ballon à l'air,
- injection de fréon,
- contrôle des fuites au détecteur de fréon,
- contrôle des fuites au bac à eau,
- réparation,
- formage éventuel du ballon,
- dégonflage,
- remplissage à l'hélium,
- pesée,
- intégration de la nacelle et du lest et enfin
- lancement.

PRINCIPALES DIFFICULTES RENCONTREES
Météo : Le ciel était généralement couvert et 17 jours sur 21 nous avons dû lancer des ballons à travers les "trous" de ciel bleu, opération délicate qui ne réussit pas toujours ...
Pour utiliser au mieux les «trous", les ballons étaient le plus souvent préparés la veille du lancement. Leur stockage dans un bâtiment étanche ne présente pas de difficultés majeures.
Écoute : La simultanéité des campagnes du CNES et du C.N.R.S. a rendu difficile l'écoute des ballons, surtout au début, car nous ne disposions que d'un seul récepteur. Il faut un minimum de 2 récepteurs, dont 1 réservé essentiellement à une écoute systématique alternée de tous les ballons susceptibles d'être reçus par la station. Locaux : Le bâtiment "Ballons" de Prétoria est normalement conçu pour permettre le travail dans de bonnes conditions de 8 personnes environ. L'effectif présent en mai était de 6 personnes de la Division Ballons, 3 personnes de la station et 3 personnes du C.N.R.S., soit un total de 12 personnes. Il en résultait une certaine gêne réciproque. En résumé, le taux d'utilisation optimal de la station correspond à une cadence de 20 à 24 vols en 1 mois, avec un effectif total de 8 personnes environ.

CONCLUSIONS
Les résultats de la campagne, en ce qui concerne la durée de vie des ballons seront établis ultérieurement lorsque leur écoute aura cessé. Toutefois, cette campagne a permis d'envisager quelques améliorations surtout en ce qui concerne la qualité de la fabrication des ballons; les ballons utilisés à Prétoria avaient été fabriqués au début de l'année.
Nous avons constaté beaucoup de défauts importants, en particulier au niveau de l'assemblage des pôles. La forme des calottes polaires et leur assemblage font l'objet d'essais qui devraient aboutir prochainement.
Il est trop tôt pour avancer une valeur moyenne de la durée de vie des ballons aux différents niveaux de vol. Néanmoins, les résultats connus à ce jour, en particulier au niveau 100 mb, sont encourageants. Grâce à quelques améliorations possibles et en cours, telles que :
- l'augmentation du diamètre des calottes et la réduction de leur épaisseur,
- le contrôle des matériaux avant utilisation,
- la fabrication des ballons sur machines suspendues ou sur forme sphérique,
- l'augmentation des soins apportés par le personnel au cours de la fabrication,
- le test global d'étanchéité avant lancement et
- le lancement des ballons en forme sphérique, on atteindra au niveau 300 mb une durée de vie moyenne qui correspondra à la probabilité de givrage.
Pour réaliser le projet Eole, il sera alors peut-être nécessaire de choisir un niveau de vol supérieur (200 mb) ou une valeur intermédiaire tenant compte également de la tenue des nacelles aux basses températures.

 

 

 

sommaire
page précédente
page suivante

Vous avez participé à la campagne de Prétoria en mai 68, vous avez des photos, des documents ...

Contactez moi

Transmettez moi les noms des personnes qui ont participé à cette mission


x