page 1
sommaire
page précédente
page suivante

Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

x
laba01


VE 111 "TOPAZE"

Cet engin mono étage fut défini par la SEREB à la fin de l'année 1960 dans le cadre des  Études Balistiques de Base (EBB). Il fut le deuxième de la famille des "Pierres Précieuses" et préfigurait les futurs étages des missiles balistiques MSBS et SSBS

3 versions furent développées:
1-Version initiale VE 111 C (comme court) pour mettre au point et qualifier un système de pilotage donc de qualifier les équipements et les programmes nécessaires à assurer ces fonctions.

2-Version VE 111 L (comme" Long ") pour la qualification du deuxième étage du VE 231 "SAPHIR" et des lanceurs de Satellite "DIAMANT A" et "DIAMANT B".
Une version VE 111 LG (Guidage) fut développée pour qualifier les principes du guidage inertiel et le calculateur de guidage ainsi que les matériels de mise en œuvre en vue du développement du VE 231 G (Guidage)

3-Version VE 111 CI (Court Instable) pour étudier le pilotage du 1er étage du Missile MSBS, instable aérodynamiquement, lors de la sortie de l'eau.

Caractéristiques techniques
VE 111 C
Composition
1 Étage à propulsion solide
1 Case à équipements récupérable. Masse ~270 Kg
1 Corps de rentrée (Tête de mesures) récupérable. Masse:~400 Kg
Diamètre:800 mm
Longueur totale:7,07 m
Masse au décollage:2840 Kg
Altitude maximum:80 Km
Pression dynamique maximum:1,6 Mach

Structure (NA 802)
Réservoir constitué d'un ensemble AV et d'un fond AR démontable. L'ensemble AV comprenait une virole réalisée en tôles d'acier 40CD20 Vascojet 1000 (0,4% Carbone, 5%Chrome, 1,3%, Molybdène, 0,5% Vanadium) épaisseur 1,5 mm, roulée et soudée et un fond AV embouti. Ces 2 éléments étaient traités à 150 bars.
Ces deux éléments soudés de part et d'autre d'une couronne de raccordement forgée et usinée, permettaient la manutention. A l'autre extrémité, la virole était soudée sur une couronne de raccordement également forgée et usinée. Le fond AV comportait 4 arrêts de poussée qui ne furent pas activés sur les VE 111 C.
Une jupe AV longue de 644 mm en AU4G, raidie, assurait l'interface avec la case équipements. La liaison avec celle-ci était réalisée par une sangle éjectable pyrotechniquement, lors de la séparation en vue de la récupération.
Les 4 conduits des DAP étaient incorporés à cette jupe.
Une couronne usinée soudée à la virole permettait l’assemblage du fond AR, support des embases de tuyères et d'un élément de jupe conique.
Le fond AR usiné pour recevoir 4 tuyères mobiles était un caisson formé d'une paroi elliptique et d'une paroi sphérique en acier 15 CDV6 (Vascojet 90) préféré au 40 CDV 20 en raison du nombre élevé de soudures nécessaires.
Un bouclier thermique, en stratifié, fixé à l’AR de la jupe protégeait les équipements de commande de rotation des tuyères GAP (Groupe Auxiliaire de Puissance), câblages électriques et de la prise ombilicale d'alimentation électrique externe du groupe.