page 2
sommaire
page précédente
page suivante

Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

x
laba02

 

Propulsion
Propergols solides: Block "Soleil"en "Isolane", produit par la Poudrerie Nationale de St-Médard-en-Jalles (composition: perchlorure d'ammonium, poudre d'aluminium, liant en polyuréthane, polymérisation à chaud) d'une masse de 1530 Kg et de 2,85 m de long dont la forme du canal central à 6 branches en étoile, permettait d'avoir une poussée constante de 120 KN au niveau de la mer, pendant 39 secondes avec une impulsion spécifique (Isp) de 245 sec.
Nota 1:
l'impulsion spécifique (Isp) est le temps exprimé en secondes pendant lequel un propergol d'une masse de 1 Kg est capable de délivrer une poussée de 10 KN . Plus ce temps est élevé, plus le propergol est performant.


Les fonds AV et AR, la virole étaient protégés thermiquement par différents types de matériaux spécifiques (liner souple chargé de micro-amiante ou d'oxyde de fer, durestos, polyuréthane), d'autre part la face AV du Bloc était recouverte d'un liner chargé à l'oxyde de fer et décollé du propulseur afin de permettre les déplacements relatifs du bloc et du fond AV lors des retraits thermiques du bloc et de la mise en pression du propulseur.
Le canal de l'allumeur et les canaux des DAP étaient également protégés.



4 tuyères coudées (repérées par couple: AC et BD) orientables sur un axe à 15 ° d'une valeur de + ou – 32° permettaient le pilotage par déviation du jet par tuyère d'environ 8˚ (+ ou – 4°).
Le col d'un diamètre de 92 mm était réalisé en matière ablative (graphite) monté dans un support en titane TA 6 V, le divergent "coquetier" de 264 mm de diamètre maxi, en tissu de silice imprégné de résine phénolique dont les couches étaient parallèles à l'axe du divergent. 
Le roulement et les joints d’étanchéité utilisés pour la rotation devaient pouvoir tenir à une température ~3000°C, température de sortie du jet.
L'allumeur utilisait une composition aluminothermique pulvérulente (MI9) contenue dans un étui perforé
Le corps était fixé sur l'embase centrale du fond AV.
La charge primaire contenue dans le corps était constituée de 1 g de MI9 et de 2 inflammateurs pyrotechniques GEVELOT, mis à feu électriquement. La charge principale, placée à l'avant du canal du bloc "Soleil" était constituée de 480 g de MI9 contenus dans un étui en celluloïd centré dans une enveloppe de 680 mm en fibre de verre bobinée, imprégnée d'araldite.
La charge relais constituée de 4 g de MI9 assurait la liaison entre la charge primaire et la charge principale.
Un moteur électrique de sécurité permettait d'isoler la charge primaire. Les charges primaires et relais étaient mis en place pendant la dernière phase de préparation au tir (Phase d'armement).

 

Nota
Pour assurer la sécurité du personnel d'exécution, des appareils de mesures spécifiques
(très basse tension) furent développés pour contrôler, avant tir en continuité et isolement, les différentes charges pyrotechniques équipant l'engin: mise à feu propulseur et celles nécessaires pour exécuter les commandes de séquences vol: Largage sangles, séparation ogive, commandes des organes de récupération: parachute, ouverture des "pétales" etc.…