x
page 2
sommaire
page précédente
page suivante

Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

lafc202
 
 
 
  H - 12 '
    - Feu vert P.C. “Brigitte” (arrêt chronologique tant que ce feu vert n'est pas passé).
- Remise hautes tensions radar et télécommande
- Feux Verts
 
  - radar Aquitaine
- autre radars: Cotal et super Cotal
- télécommande
- horloge
- compte-rendu verbal :
 
  - Brétigny
- “Guepratte” (escorteur d'escadre)
- base “Bacchus II”
H -11 '
    - Vérification du passage de la base de temps sur
  - caméras
- “lGOR”
- cinés
- feux verts
  - caméras
- “lGOR”
- cinés
- compte-rendu verbal prêt enregistrement
- Stations A.M.E. (Angle Mesure Equipement) et D.M.E. prêtes à recevoir.
 
 

   
Caméra Bourdereau
Christian Bernard à la Caméra Bourdereau
 
Cinéthéodolites "Igor"
Séquence de tir
  C'est la séquence de mise en oeuvre et de surveillance de I’engin uniquement faite depuis le P.C. de lancement par le pupitre de tir.
Elle commence à H - 10'; à partir de ce moment, aucun personnel ne doit se trouver sur l'aire de lancement.
Au cours de cette séquence, les contrôles automatiques type IV sont effectués:
H - 10'
  - Etablissement du contrat général du pupitre de tir, puis contrôle des voyants par le test voyant.
- Démarrage de la caméra du pupitre et des contrôleurs SETI n° 2 qui effectuent leur auto-contrôle.
Pendant cette séquence, aucun ordre n'est donné à l’engin, ce qui permet de vérifier si l'engin était bien en position attente avant la séquence de tir.
H - 9 '30"
  - Diverses mises en position sécurité : moteur de mise à feu 1er et 2e étages et destruction 2e étage.
- Contrôle des tensions (à vide, S.E.T.I. 1)
H - 9'
  - Alimentation de l'engin sur les batteries externes ( en particulier répondeur, balise CNET, télémesures, qui émettent quelques secondes après)
- Contrôle de l'alimentation fonctionnelle pilotage 1er étage.
- Début des contrôles télémesures au point T.M. et à “Brigitte” par SETI n°2
- Contrôle du répondeur.
H - 8'
  - Feu vert AME (s' il reçoit)
- “Brigitte” cesse d’interroger l'engin et contrôle sa réponse à l'interrogation de radar Aquitaine.
 
Un premier "Arrêt Chrono" eut lieu à H-7 min sur la non-réponse du répondeur interrogé par le Radar "Aquitaine" situé à Colomb-Béchar, l'interrogation depuis la baie situé dans le PCL étant correcte, la Chronologie fut reprise. Depuis Colomb-Béchar, les liaisons Radar, s'établissaient difficilement avec les engins sur rampe, compte tenu de la distance - Georges Périnelle
 
H - 5 '
  - Fermeture des portes du PC “Brigitte”
- Alimentation des récepteurs de télécommande par l’alimentation extérieure correspondante.
- Vérification du passage des ordres de démarrage du relais temporisé d'allumage 3e étage et de l'ordre de destruction.
- Contrôles par le S.E.T.I. 1 des tensions de télécommande et de l'électronique de basculement.
- Contrôle par le S.E.T.I. 2 des sous-porteuses télémesure données par les cinés, caméras et A.M.E.
H - 4'
  - Mise en route des enregistreurs magnétiques.
 
Un deuxième "Arrêt Chrono" eut lieu à H-3 min 20, lors des contrôles automatiques du système de basculement.Une analyse de l'anomalie montra rapidement qu'il s'agissait d'une panne de matériel "sol" et la Chronologie reprit - Georges Périnelle
 
H - 3' 20”
  - Coupure de l'alimentation extérieure télécommande.
- Contrôles par le S.E.T.I. 1 de la chaîne de pilotage du 1er étage sous haute pression (contrôles statiques)
- Suite des contrôles par le S.E.T.I. 2 des sous-porteuses de télémesure.
H - 2' 30”
  - Le point de télémesure passe le vert si tout est correct.
    Seuls lien "visibles" avec "Diamant": périscopes et TV
 
page 2
xx
x x

 

x