récent
ref01
x
sommaire
page précédente
page suivante

Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggére
r

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

lafc500
 
 
  La soirée du 26 novembre 1965
 
 
Jacques Tiziou
 
 
 

Quelle journée !!! 
On espérait, bien sûr et avec beaucoup d'impatience, que notre tout-premier satellite 100% national soit lancé par une fusée nationale, elle aussi, au lieu d'une fusée américaine comme notre FR-1 allait l'être sous peu.

J'avais 26 ans, mais j'avais été publié depuis 12 ans, j'avais vu des lancements de missiles et de fusées.  J'avais vu à un kilomètre de distance le lancement d'une grosse "Delta" porteuse  du tout premier satellite actif de télécommunications "Telstar".
Mais je voulais, comme tant de Français, que notre pays soit le 3e au Monde... Plus rien d'autre ne comptait !

Le téléphone a sonné. Mon coeur a bondi en entendant que c'était le Ministère des Armées et que j'étais invité un peu plus tard dans la soirée à une conférence de presse...
"Oui, nous avons lancé un satellite !".

Ma 404 n'a jamais roulé aussi vite de Rueil-Malmaison à Paris via l'Autoroute de l'Ouest... C'était comme si les signes routiers disaient "Hammaguir - 5km".  L'espoir grandissait, tous les cent mètres, d'obtenir une montagne de documents et d'information, autant que la crainte d'avoir une crevaison de pneu... 

Les pneus ont tenu, mais l'espoir s'est calmé.
Ce n'est qu'un petit dossier de presse très "Armées", heureusement bien complété par les propos des Ingénieurs Soufflet, Fayolle, Dorléac, Engerrand, Nardin, Lavaux, Collet-Billon et d'autres qui nous ont détaillé les retards et les problèmes en toute transparence. 

Pratiquement rien sur Hammaguir toutefois... Il faudra attendre que la décision soit prise de remplacer le 2e "A-1" par le "D-1A" et que la presse soit alors invitée au Sahara.

Mais le dessert de la soirée arrive enfin, après une autre intervention peu avant minuit de l'Ingénieur général Soufflet :  La première photo du lancement, à 1 h du matin, trop tard pour les quotidiens du matin....
Nous étions encore bien loin de la photo numérique !  

Jacques Tiziou

 
 
 
   
page 1
xx
x x

 

x