x
page 5
sommaire
page précédente
page suivante

Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

lafc505
 
 
 
  Le satellite A1
   

A1” est le premier satellite lancé par la fusée “Diamant”. Il a été conçu très simple et très robuste, toute l'attention devant, au moment du tir, être portée sur le lance-satellite lui-même. Un premier lancement est toujours une opération délicate et demande un contrôle rigoureux; il fallait un satellite technologiquement sûr. Ses missions sont donc limitées; il effectuera des mesures sur le lanceur et sur le comportement du 3 ème étage et du satellite dans l’espace, et permettra de déterminer les éléments de l’orbite obtenue. Les derniers calculs tenant compte d’une légère augmentation de poids de l'ensemble troisième étage et satellite, prévoient une orbite dont l’apogée sera de 2.500 km et le périgée de 530 km (valeurs nominales) et l'inclinaison sur l’orbite: 30° 8'.

“A1” est équipé d’instruments de mesure, gyromètres, accéléromètres ... et d'instruments de télémesure pour la retransmission de ces informations. La position du satellite sera déterminée par des équipements de trajectographie, un répondeur radar fonctionnant avec le radar "Aquitaine", ainsi qu’une balise réalisée par le C.N.E.T. (Centre National des Etudes de Télécommunication), fonctionnant sur une fréquence de 136,530 mégahertz. Cette fréquence sera modulée et sera captée par les stations mises en place par le C.N.E.S.: deux stations de repérage constituant le réseau "Diane" à Hammaguir et Prétoria et quatre stations de réception de télémesure et d'émission de télécommande formant le réseau IRIS à Hammaguir, Prétoria, Ouagadougou, et Beyrouth. Les différentes séquences de fonctionnement seront élaborées par une horloge programmeur réalisée par la société L. C. T. (Laboratoire Central des Télécommunications). Tous les éléments, sauf la balise, ne fonctionneront qu'au moment du lancement du satellite et pendant les deux premiers passages au dessus d'Hammaguir, le dimensionnement de la balise qui transmettra 7 températures internes du satellite “A1”, a été choisi pour assurer un fonctionnement de la balise pendant une quinzaine de jours.

Ce satellite fait partie du programme "Diamant” Il est réalisé sous la responsabilité de la Direction Technique des Engins, l’une des directions de la Délégation Ministérielle pour l’Armement. La maîtrise d’œuvre du satellite a été assurée par la SEREB; les études de développement, la réalisation et l’intégration ont été confiées à la Société MATRA. “A1” a déjà été essayé" en vol avec succès six fois, à l'aide de la fusée-sonde "Rubis”. La charge est de 46 kg dont 39 pour le satellite après séparation. Son volume s'inscrit sensiblement dans une sphère de 55 cm de diamètre environ, sa forme ayant été étudiée en fonction de l'équilibre thermique interne. Il comporte une enveloppe métallique externe dont la surface a été spécialement traitée à la suite de nombreux essais. Sa température subira de grandes variations (plus de 100°) suivant que le satellite passera à l’ombre ou au soleil. Une structure interne en magnésium porte les équipements. Elle est isolée thermiquement de l'enveloppe et sa température sera maintenue dans des limites beaucoup plus étroites.

L'expérience A-l n a pas de but scientifique: elle constitue une vérification du bon fonctionnement du “Diamant” et de ses possibilités d'injection en orbite. En particulier, la technologie de “A1” ne doit pas être considérée comme représentative de la technologie spatiale actuelle en France

Le premier satellite d'un niveau technique élevé qui sera lancé par “Diamant” est le satellite “D1” du C.N.E.S.. Ce sera la première expérience de technologie spatiale à proprement parler, effectuée par “Diamant”.

Coopérants:

Matra: structure, câblage, essais d’ensemble aériens
L.C.T.: programmeur de séquences
C.N.E.T.: radio-balise
Société Anonyme de Télécommunications et Sud-Aviation: télémesure AJAX.

   
 
 
page 5
x
x x x

 

x
ref01
récent