Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

resaa01
page 1

La Station d'Hammaguir

(d'aprés un document de J. Duniau)

 

Station importante puisque seule avec Prétoria à combiner IRIS et DIANE, Hammaguir va disparaître et pourtant que de souvenirs elle laissera...!

L'aventure a commencé par le départ du Bourget, à l'aube d'un matin froid et brumeux. Et, d'un seul coup d'aile, prise de contact avec le Sahara.
A la sortie du DC 6, à Colomb-Béchar, une chaleur intense tombe sur les épaules.
Puis c'est la route, longue, fastidieuse, jusqu'à Hammaguir.
Diversion: l'Oued Guir a emporté la route ce qui permet d'admirer, au passage, la bonne humeur des petits indigènes attrapant… mais oui ! de nombreux poissons.
La route encore… l'Escale, Bacchus, Blandine. Enfin, dans le lointain, une tour ocre, au sommet de laquelle un légionnaire surveille, armé…. de puissantes jumelles.
Voilà la base, le point Zéro où l'équipe va vivre avec un inébranlable optimisme, un esprit « station" toujours le même.



C'est d'abord l'arrivée de DIANE, en février 1965, qu'on installe rapidement

et le 6 Mars, déjà, EXPLORER 25 est capté par un magnifique jardin d'antennes... à la française.
Puis c'est l'étalonnage de la station, l'arrivée de l'équipe de l'Institut Géographique National.



La nuit, la base ressemble à une ruche... innombrables allées et venues entre la cabane optique et les abris, rencontres inopinées avec les hôtes de la base: papillons, vipères à cornes, scorpions et quelques tarentules.
Il s'agit de repérer la position d'un avion par rapport au fond d'étoiles et à la base, grâce à l'éclair d'un flash sur l'avion. Ce n'est pas facile.... Quel pays où la lune brille trop !
Quelques mois plus tard, il est prouvé que DIANE fonctionne bien. La "manip" laissera de bons souvenirs, on oubliera très vite.. les moins bons.
Petit galop d'entraînement sur des satellites américains, quelques congés…. et c'est septembre 1965.


La station de télémesures IRIS arrive.. enfilade de quatre abris, elle vient se nicher à l'ombre des grands abris de DIANE.

Quelle belle antenne, mais quelle chaleur dans les abris...
Et tout de suite A l...
Répétition, essais de transmission, mise au point rapide des opérations pour ce premier tir de satellite; essais au sol, arrêt de chronologie.
Puis c'est le tir…. et la déception.

Astérix, bien paresseux, a cessé d'émettre quelques minutes après le décollage.
DIANE et IRIS sont d'accord....


Ouf! la station n'est pas en cause.
Alors commence une longue attente, dans l'espoir d'un miracle.

sommaire
page précédente
page suivante


x