x
sommaire
page précédente
page suivante

Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

rescc00
 
 
  Visite de la station de Ouagadougou
 
 
Philippe Desbourdes (novembre 1967)
 
 
 

Avant l'avènement des satellites de télécommunication, les transmissions pouvaient être établies sur de longues distances, car les signaux radioélectriques se réfléchissent sur l'ionosphère. Mais des anomalies étaient souvent observées, perturbant gravement ces liaisons. 
Au début, c'est tout naturellement que cette portion de l'atmosphère était étudiée à l'aide de stations terrestres.
Les canadiens ont imaginés de l'étudier depuis l'espace. C'est ainsi que sont nés Alouette 1 en septembre 1962, Alouette 2 en novembre 1965, ISIS1 en janvier 1969 puis ISIS2 en mars 1971.
Au début en Coopération Américano-canadienne ce programme s'est rapidement internationalisé. Dans le “Working Group ISIS’’ la France était représenté par le C.N.E.T. (J'ai encore en mémoire un nom : Mr Taieb).

 
En 1967, les stations de Ouagadougou et Canaries sont retenues pour vérifier la possibilité de télécommander ces satellites par les stations C.N.E.S.
C'est ainsi que je suis chargé d'accompagner William Cambell, canadien,  ingénieur au DRTE .
 

Départ le jeudi 23 novembre 1967.
Au début c’est assez distant. Il est vrai qu’il voyage en 1e et moi en éco...

Nous voilà arrivé et bien accueilli par une partie des membres de la station

 

 
 
 
 

Le vendredi 24 Visite de la station.
L’antenne Télémaque est en arrière plan.

Les premiers essais sont prévus lundi matin
L’honneur de la maison est en jeu.

 
 
 
Alors, afin de se doter de tous les atouts pour réussir, pas d’hésitation, direction la mare sacrée de Bazoule
 
 
  Offrande de quelques poulets aux crocodiles sacrés.  
 
  Les offrandes ayant été acceptées, c’est avec confiance que nous entamons les opérations
les lundi et mardi suivants.
 
 
 
Effectivement toutes les manipulations se déroulent parfaitement, démontrant la totale compatibilité de nos équipement avec les satellites et la qualité des équipes.
 
 

Départ de Ouagadougou le 29 pour les îles Canaries

Les équipements sont identiques, les techniciens de même qualité, les ressources locales différentes, nous pouvons donc apporter quelques modifications: les poulets sont remplacés par les TAPAS et nous assurons le rôle des crocodiles.
Réussite totale. Peut-être pour les poulets………………..

C’est parti pour plus de 10 ans de coopération !

 
   
page 1
x
  x

 

x