Accueil | Tous les Documents
Sommaire
page gauche
page droite
page précédente

hami402
  page 02

 

 

 


Le capitaine Robert , chef de tir.

A mesure que les minutes s'égrènent, les annonces se font plus fréquentes, comme si le souffle du Chef de tir devenait plus haletant. Des voyants rouges et jaunes s'allument encore sur le pupitre, au signal "feu" ils seront tous verts si tout fonctionne bien.

- Aquitaine, vous interrogerez à 11 mn...
- top 11 mn !
- Enregistreur paré !

Soudain après un temps mort imprévu:

- Arrêt chronologie !

Il faut contrôler les répondeurs. Le Capitaine Robert et le Général Hautière, échangent un regard, ils discutent. De notre poste d'observation, cela se traduit par un mimétisme amusant. Rien de grave apparemment.

- Répondeur jaune !... on peut reprendre la chronologie au décompte affiché: annonce le haut-parleur.
- Aquitaine, ... interrogez !

Et la chronologie reprend son impitoyable musique.

Top 10 mn du tir !

Le silence est total maintenant, parfois c'est un regard complice qu'on échange avec le voisin.

- Champs sur 245 à la télémesure ! annonce une voix sortie d'on ne sait où.
- Champ COTAR correct !

Le grand panneau lumineux qui affiche un SILENCE gigantesque fait sourire, on ne peut que rester muet en de tels instants. Enfin des minutes on passe aux secondes.

-10 -9 -8 .....

On s'agite, déjà; la plupart des observateurs on soulevé les petits rideaux noirs cachant l'extérieur, et regardent la fusée toujours immobile à 4 km de là.

-4 -3 -2 -1 -0 ... Feu ! On tremble...

la flamme apparaît, après les 3 secondes nécessaires à l'établissement de la poussée, l'engin se soulève lentement, et comme pour A1 c'est le spectacle fascinant d'une flèche empourpré de feu qui s'élève dans ce ciel sans tache.

480 secondes de suspense


Les tables traçantes

Dans la salle de visualisation, les tables traçantes se mettent à l'oeuvre recevant les informations du champ de tir, elles inscrivent graphiquement la trajectoire de l'engin livré à lui même. Les stylets encreurs dessinent lentement l'évolution de bolide qui n'est plus qu'un point dans le ciel, les pointes semblent calquer systématiquement les courbes théoriques déjà tracées, merveille de précision, fruit d'une pensée mathématique rigoureuse...
Pas la moindre faiblesse !
Monsieur Dorléac et Monsieur Chevalier suivent avec émotion le déroulement de ce qui est leur oeuvre.

- Allumage 2e étage. Tout s'inscrit sur les grandes feuilles quadrillées.
- Basculement...
- Mise en rotation .
..

Tout est correct, l'opérateur Delta T (1) (qui peut modifier l'instant d'allumage du 3e étage) n'a pas à intervenir, tout est nominal, on ne peut y croire, c'est d'une perfection inespérés!
1) Delta T: Terme mathématique désignant l'écart qui sépare l'instant d'allumage nominal et l'instant d'allumage décidé du sol par télécommande. Dans les deux tirs Diamant effectués jusque là à Hammaguir on avait Delta T = 0.

"Mieux que nominal" dira Monsieur Dorléac un peu plus tard.

Notre satellite tourne, le voilà lancé dans l'espace comme son frère Astérix.
Zébulon (2) a détendu son ressort, lancé ses yoyos (3) , le voilà soumis aux lois de l'univers, et comme une montre parfaitement réglée il entreprend sa première révolution.
Jamais on ne pourra lire joie plus totale sur des visages que sur ceux de Messieurs Dorléac, Chevalier et les autres patrons de ce chef-d'oeuvre. Je les ai vu s'embrasser, se congratuler, libérant leurs nerfs soumis depuis longtemps à de dures épreuves...
Ils ont gagné, ils ont vaincu, je n'exagère pas en disant qu'ils ont sauvé notre pays du ridicule.
Déjà les journalistes ont envahi les salles du PCCT, la joie éclaire tous les visages... quelle merveilleuse victoire. Monsieur Dorléac est déjà assailli "c'est un beau roman" déclare-t-il", les yeux gonflés d'émotion.
L'aventure n'est cependant pas terminée. Dans la salle du calculateur, on établit le diagnostic exact de mise sur orbite pour la ré-acquisition. A tout à l'heure Zébulon !

Deux heures plus tard accoudés sur le pupitre de tir désormais oisif, les réseaux IRIS et DIANE annoncent qu'ils ont


Le radar Aquitaine

accroché la capsule.

- Enfin "Aquitaine" proclame"vu".

Le succès est total. Tout a parfaitement fonctionné.

Jeudi 17 février 1966: une date qui restera dans l'histoire.


2) Zébulon: Personnage d'une émission de télévision (poupée qui se déplace par bonds sur un ressort). Notre satellite est séparé du 3e étage de la fusée par un simple ressort qui se détend...
3) Zébulon est ralenti dans sa rotation par un système de yoyos.

Nota: Zébulon fut proposé sur le champ de tir pour désigner D1 et immédiatement adopté par les journalistes.
Il fut rapidement remplacé, à l'initiative du CNES, par "Diapason"....

Le Champagne

Une heure plus tard, on se retrouve près d'une longue table pour le "pot final", une centaine de bouteilles de champagne sont alignées, les conversations sont animées.
Aquitaine a bien poursuivi... Il paraît qu'elle l'a perdu un moment.

Enfin les bouchons sautent... Ca marche mieux que les allumeurs!

Ce genre de plaisanterie a perdu depuis longtemps toute allure de sarcasme.
Monsieur Chevalier très agité amorce un discours de remerciement pour tous ceux qui ont participé à cette victoire. Puis c'est le Général Aubinière qui prend la parole mais sa voix est vite couverte par l'arrivée tapageuse d'un hélicoptère léger.

Des tracs sont lancés: c'est un dessin d'humour très bien fait, on rit, le champagne monte à la tête.
On applaudit, on jure par Zébulon. Zébulon! une petite étoile de plus dans l'univers.

Zébulon! symbole de la pensée, symbole d'un travail de longue haleine, d'un courage tenace et enfin de cette soif qu'ont les hommes de vouloir connaître toujours plus à fond leur univers.