x
page 4
sommaire
page précédente
page suivante

Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

bae04
 
 

Mesure de l'étanchéité
L'étude de l'étanchéité se situe à plusieurs niveaux: - au niveau matériau pour la détermination du coefficient de perméabilité, avec un perméamètre à cellules d'échange et analyse par chromatographie ou spectrographie de masse,
- au niveau du ballon:
• pour la recherche des fuites en vue de leur réparation à l'aide d'un dispositif mobile et d'une mesure par spectromètre de masse,
• pour le test global d'étanchéité (matériaux et assemblages) qui seul permet de prévoir la durée de vie. La mesure se fait dans une enceinte étanche. L'air résiduel entourant le ballon est analysé par un chromatographe en phase gazeuse.
Essais globaux au sol:
Ces essais sont prévus:
- soit pour contrôle de réception après fabrication (cas des petits ballons), simulation de transport (vibrations),
- soit pour affiner les mesures réalisées par d'autres méthodes sur échantillons.
Ils s'effectuent à l'air ambiant ou en caisson froid vide, sur montages spécifiques dynamomètriques et de mesure d'étanchéité.

LES MATERIAUX POUR BALLONS STRATOSPHERIQUES
 

Essais en vol:
Les mesures in-situ, sur l'enveloppe sont très difficiles à réaliser et à interpréter.
Les résultats les plus importants sont fournis par l'analyse statistique de l'ensemble des vols effectués.
Réalisation industrielle des enveloppes
La soudure industrielle des milliers de mètres d'assemblages nécessaires à la confection d'un ballon stratosphérique est obtenue à partir de composants développés pour cet usage.
Positionneur ou dispositif de guidage
Les positionneurs ont pour rôle de guider et de présenter au contact l'un de l'autre deux films ou complexes dont l'épaisseur varie de quelques centaines de microns à 10 microns, et cela sans les friper ni les froisser, et sans induire d'efforts longitudinaux dans le film. Le cas le plus difficile est de présenter et maintenir des films polyéthylène qui sont extrêmement ductiles dans ces très faibles épaisseurs, sans les marquer et cela jusqu'à une vitesse de défilement de 40 mn.

Ballon en cours d'ascension, photographié depuis la nacelle

Ce positionneur est constitué d'un ensemble de molettes portant des jupes de caoutchouc coniques souples orientées dans un plan légèrement convergent par rapport au plan de défilement du film. Les films à assembler sont ainsi appliqués de part et d'autre d'une lame guide et sont placés au contact l'un de l'autre au droit de l'application des rubans d'assemblage.
En raison de l'oblicité de leur plan de rotation, les molettes à jupes souples conditionnent en exerçant sur le film une faible pression, l'application constante du bord de celui-ci contre le champ du positionneur. En cas de déplacement accidentel du bord du film dans une direction opposée au champ du positionnement, la jupe conique de la roulette vient, par un effet de coincement provenant de sa déformation, exercer une pression supérieure à celle qu'elle exerce à l'état normal, s'oppose à un retrait plus important et tend à annuler la cause perturbatrice.
Ce positionneur simple de réglage permet une présentation excellente des films pour des vitesses de défilement allant jusqu'à 50 mètres à la minute pour des films de 10 microns.
Tête de chauffage
La tête de chauffage est constituée d'une roulette chauffante sur laquelle s'enroule le ruban d'assemblage. Cette roulette doit posséder des caractéristiques bien particulières:
- une jante tèflonnée de manière à éviter le collage de la matière en fusion.
- une puissance de chauffe importante localisée le plus près possible de l'extérieur de la jante.
- un isolement thermique maximum entre la jante et le moyeu.
un dispositif de régulation de température le plus précis possible. Cette précision a été obtenue par l'emploi d'une régulation proportionnelle classique associée à un circuit de mesure électronique placé dans la partie tournante de la molette de manière à éliminer tous les problèmes de résistance de contact pouvant venir du joint tournant. Cet ensemble de régulation permet de garantir des fluctuations de température inférieures au degré sur l'extérieur de la jante, dans un local normalement conditionné.

 
page 4
xxx

 

x