Accueil | Tous les Documents
 
Sommaire
page gauche
page droite
page précédente

bag205
   


La case d'équipements lourdes charges

Les liaisons inter modules et les connections vers l'extérieur

Liaisons intermodules

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le panneau d'interconnexions au service des opérateurs ballons et passagers scientifiques

Panneau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessus, le panneau de façade de la case d'équipements regroupant toute la connectique d'interfaces avec le(s) utilisateur(s) embarqué(s) sur les vols qualifiés de lourdes charges; ce panneau de brassage (19 pouces de largeur et 5 unités – ~21cm – de hauteur) offrait à chacun, qu'ils fussent opérationnels ou expérimentateur(s), la possibilité de disposer, à l'extérieur de la case, des services de la TM et de la TC.
Les embases multibroches (du type "push pull") repérées TM –" MIC/A et VCO" – étaient dédiées aux entrées de TM adaptées aux signaux de type analogique (soit vers des VCO, soit vers les entrées du codeur MIC – de base). Les deux embases repérées "extensions MIC" permettaient de déporter des modules d'extensions - MIC (via des signaux de servitudes inter modules et à la possibilité de les chaîner) auprès des expérimentateurs.
Dans le même ordre d'idées, l'embase repérée "TC" délivrait des ordres de TC pour une utilisation ponctuelle, sinon les deux embases coaxiales (du type "RIM") TC – "PSK" – offraient la possibilité de déporter au plus près de l'expérimentateur un ou plusieurs décodeurs de TC (ces derniers, présentant chacun deux embases "entrée" et "sortie", pouvaient donc être chaînés entre eux).
Les embases restantes et autres roues codeuses étaient exclusivement réservés aux besoins des servitudes opérationnelles: les deux embases ALIM –"U et I" – recevaient, quant à elles, les câbles d'alimentation et de mesures issus de la case des piles (elle-même empilée sur la case d'équipement, le tout étant glissé à l'intérieur d'un caisson en polystyrène).

L'implantation des modules à l'intérieur de la case d'équipements

Les modules représentés ci-après étaient montés sur une platine horizontale vissée derrière et à mi-hauteur du panneau de façade de la case d'équipements; ceux dessinés sur le côté droit étaient fixés sur le dessus, ceux de gauche l'étaient dessous.
Le boîtier repéré "capteurs" assurait le traitement des mesures de tension et de courant sur chacun des blocs de piles (7), des informations délivrées par deux capteurs de pression (la gamme de mesure de 0 à 1.000mB était scindée en deux sous-gammes par le biais de deux capteurs – 0-1.000 repérés ASCension et PLAFond) et des relevés de température (sondes intérieure et extérieure à la case).
Le boîtier "TCW" transformait les circuits en sortie (collecteurs ouverts) des deux décodeurs de TC (réservés aux servitudes opérationnelles) en organes de puissance (relais). Le boîtier dénommé "logique de commande"gérait de manière ordonnée certaines actions à bord: l'inversion des modulations des émetteurs de TM, la commande de la vanne de délestage, la mise à feu des allumeurs pyro (activation par TC, minuterie programmable ou relaxateur).

La répartition des divers modules sur leur platine de câblage

Répartition modules

L'émetteur ETM 400 #1 (fréq. 400.170 MHz) transmettait, généralement, les données de servitudes opérationnelles (TM-FM – VCO).
L'émetteur ETM 400 #2 (fréq. 401.160 MHz) était considéré comme l'équipement de secours mais, si l'expérience embarquée délivrait un signal avec un débit incompatible pour une transmission FM, l'émetteur était alors attribué à l'expérimentateur.
Si l'un des deux émetteurs tombait en panne, on était conduit à exploiter celui restant en fonctionnement, de manière alternée (mode dégradé), en permutant, selon les besoins et les impératifs, les signaux de modulation.
Le dispositif de "commutation PSK" permettait d'intervertir, par TC, la sortie démodulateur-PSK d'un récepteur en panne vers le second. Les deux coupleurs coaxiaux 3dB – "EM et REC" – offraient la possibilité de coupler deux émetteurs et deux récepteurs, via un duplexeur, sur une antenne unique.