Banner
Accueil | Tous les Documents
 
Sommaire
page gauche
page droite
page précédente

bag212c
  page 3


La case d'équipements type représentée ci-dessous était intégrée à bord d'une nacelle scientifique qualifiée "lourde charge".

Mécaniquement, la case se composait de trois racks au standard 19 pouces, 3 unités (hauteur) et 400 mm en profondeur.

Rack supérieur

Le rack supérieur regroupait tous les modules assurant la fonction du traitement des données: multiplexeurs – TM (verts) et démultiplexeurs – TC (orangés).
La capacité en entrées – TM et en sorties – TC était, ici (sur le schéma), maximum.
Encore qu'il fut toujours possible d'augmenter la capacité de télécommande en utilisant l'adressage "ballon" ou en cascadant des multiplexeurs (TC) au sol.

Le rack intermédiaire rassemblait, essentiellement, les modules des équipements radiofréquences.
Soit deux émetteurs TM (verts) à une extrémité et, à l'autre, deux récepteurs TC (orangés) et leur coupleur coaxial.
Les séparant, on trouvait, de gauche à droite, un codeur VITERBI (double), un codeur MICnes, un tiroir de contrôle des actions lors de la commutation des équipements en redondance, un décodeur d'ordres opérationnels (double).

Le troisième rack (ESOPE) concentrait les équipements de servitudes opérationnelles: capteurs de pression, d'attitude, de sauvegarde (relaxateur) ainsi que les dispositifs de délestage automatique, la commande pyro, la localisation (différentielle ou non) et la datation (la carte GPS était double).

Le poids total de la case était voisin de 28 Kilos.

 

Chassis

Ci-dessous le châssis qui intégrait les amplificateurs de puissance des émetteurs (TM) et le boîtier de commutation des modules radiofréquences.

Chassis pour les piles


Enfin le dernier châssis qui conditionne les packs de piles au lithium. Sur le panneau de façade les afficheurs numériques de contrôles et les diverses commutations et connections.


Le matériel complémentaire en station était repéré, pour la TM, avec des étiquettes de couleur bleue sur les différents tiroirs, pour la TC, la couleur des étiquettes était rouge: on ajoutait de la couleur jaune à celles-ci pour retrouver aisément les modules fonctionnellement associés à bord.

La SESA avait été chargée de développer matériellement le concept, la société ELFES avait été désignée pour réaliser l'ensemble du matériel (bord et sol), sur spécifications SESA, et retenue pour concevoir d'autres équipements nécessaires à la mise en exploitation de cette nouvelle génération d'équipements.

À la fin de l'année 1987, les coûts de ces matériels affectés au traitement des données étaient approximativement les suivants.

  Télémesure ; bord : 40KF Télécommande; bord : 35 KF
  sol : 50KF sol : 35 KF