page
précedente
x
page 3
sommaire
page précédente
page suivante

Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

d1b12c
 
 
 
 
  La première cause du non fonctionnement des émetteurs scientifiques, dans l'ordre des probabilités, était le non verrouillage du panneau N°1.
Cette hypothèse va être vérifiée par la comparaison des inerties suivant l'axe Z du composite (3ème étage, case équipement, satellite) avec panneaux fermés puis ouverts.

Les valeurs des inerties fournies dans le rapport de lancement sont les suivantes:
 
  - 3 ème étage Diamant après combustion et Case équipement: Ifc =5,60 m2/kg
- Satellite panneaux repliés: Is1= 0,44 m2/kg
Soit un total pour le composite de 6,04 m2/kg avant ouverture des panneaux

Le rapport des inerties du composite avant et après ouverture des panneaux est le même que celui des vitesses de rotation suivant l'axe Z, mesurées par le gyromètre axial de la case équipement.
  I1/I2 = v1/v2= 1,067
I1 inertie panneaux repliés,
I2 inertie après ouverture des panneaux

I2 inertie du composite après ouverture des panneaux:
I2 = 1,067 * 6,04 = 6, 44 m2/kg

La variation d'inertie due à l'ouverture des panneaux est de 0,40 m2/kg
L'inertie du satellite après ouverture des panneaux est donc de:
Is2= 0,44+0,40 = 0,84 m2/kg

Cette valeur est à comparer aux mesures faites au sol sur le satellite:
  1,0 m2/kg avec les 4 panneaux ouverts
0,88 m2/kg avec 3 panneaux ouverts et un fermé.

La simulation de Romain Menegon après ouverture des panneaux a donc toutes chances d'être proche de la réalité.

Ejection du satellite H0 = 790,5 sec
Avant la séparation du satellite et de l'ensemble (Case-Troisième étage) la rotation suivant l'axe Z (transmise par la case équipement) présentait un angle de précession faible.

Après séparation, je reprends le texte cité par Jean-Paul Guinard dans:
"Quelques souvenirs du lancement, il y a 40 ans, des premiers satellites français":

"La presse salua la réussite du lancement et le bon fonctionnement du satellite. Elle fut informée d'un défaut affectant les batteries solaires. "Cela est sans doute du au fait que l'un des quatre panneaux porteurs de cellules solaires n'a pas du, après s'être déployé, se verrouiller correctement. Il n'est pas impossible que ce verrouillage défectueux soit à l'origine des oscillations que le satellite effectue autour de son axe de révolution au lieu de conserver une direction immuable…"
Citation extraite d'un article du journal Le Monde du 19 février 1966

Ejecté avec une précession faible le satellite présentait ensuite des oscillations autour de son axe de révolution....

   
J'ai donc conseillé à Romain Menegon de parfaire sa simulation en faisant effectuer des oscillations au satellite (autour de Z) après séparation....
à moins que vous ayez des informations qui pourraient faire penser que je suis dans l'erreur.
 
   
page 3
x
x

 

x