Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

d1c403
page 3

Les C.V.I. faits au LIBAN sur la télémesure 252 et transmis au Directeur de Projet donnent lieu à un magnifique dialogue de sourds entre lui et la salle d'opérations.
La joie fait place à la déception et à l'impatience: chacun essaie de trouver une explicatlon rassurante et s'efforce d'en convaincre l'autre....
Le Directeur du Projet fait annuler la télécommande de HAMMAGUIR prévue au 2ème passage.
Pourtant, fidèle au rendez-vous, D1A se présente gentiment à l'horizon de HAMMAGUIR à l'heure prévue (H +2 h 05) et se laisse réacquérir par DIANE, IRIS et AQUITAINE.
H +2 h 07 : Acquisition par BRETIGNY
H +2 h 11 : Acquisition par OUAGADOUGOU.
AQUITAINE annonce fièrement: Perte à 3300 km ! (entre nous, les données DIANE et IRIS auront été bien utiles aussi .. ). H +2 h 16 : Acquisition par le LIBAN. ... bien entendu, toujours pas d'émissions 150 et 400 MHz.
L'orbite semble aussi parfaite que possible (meilleure que la nominale, disent les facétieux) mais à quoi sert un satellite muet scientifiquement ?
A H +3 h 44 le Directeur du Projet décide de faire reprendre le plan d'opérations; cela signifie qu'au 3ème passage à H + 4 h 13, HAMMAGUIR tentera de mettre en route les fameux émetteurs 150 et 400 MHz.

L 'heure du 3ème passage arrive, HAMMAGUIR télécommande D-1A et, ... ô merveille! ...peu après (à H +4 h 20) le LIBAN annonce recevoir les émissions 150 et 400 MHz tant désirées!
Le Professeur COULOMB saute de joie et bondit vers les journalistes pour leur annoncer la grande nouvelle!
Allons, tous les efforts généreusement dispensés depuis 15 jours sont largement récompensés et les déceptions de la semaine dernière totalement effacées.

DIAPASON est sur orbite et remplit sa mission malgré un courant "générateur solaire" aux variations singulières.

Après le tir:
Puis s 'établit un calme relatif après ces quelques 8 heures qui ont passé à une vitesse effrayante.
Le Centre d'Opérations souffle en attendant les premières prévisions post-tir fournies par le Centre de Calcul et destinées à corriger les programmes des premières 72 heures sur des données réelles.
L 'O.R.T.F. ayant mis gracieusement à notre disposition un téléviseur de poche, nous pouvons assister au reportage qui passe à 13 heures: film du tir à HAMMAGUIR, de la salle d'opérations dans les minutes décisives, interview du Professeur COULOMB.
Les heures passent et D-l A accumule les révolutions (une toutes les 118 minutes).
PRETORIA et HAMMAGUIR télécommandent avec succès les enregistrements de la télémesure 136 MHz qui sont pris par toutes les stations du réseau CNES.
Vers 20 heures, le Centre d'Opérations reçoit les résultats du Centre de Calcul: quelques milliers de cartes dont il faut sortir les bandes perforées à envoyer aux stations.
C'est l'occasion (une fois de plus) pour P. DES BOURDES de parfaire ses connaissances dans les mystères de l'électromécanique IBM.....
Peu importe, à partir de 23 h, les mètres de bandes perforées sont avalés par les différents télétypes nous reliant aux stations.

Dans 3 jours, il faudra reprendre le même travail pour assurer la soudure avec l'établissement des programmes hebdomadaires qui permettront de faire passer D-l A en "routine" au même titre que son ancien, FR-l .

Rendez-vous en janvier 67 pour lancer D-l C.

F. PENE

 

sommaire
page précédente
page suivante


x