Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

page 9

Quelques jours plus tard, nous sommes rentrés en France et le même Sam téléphone : "Le satellite n’a-t-il rien perdu ?" Non, tout semble marcher normalement, pourquoi ? 
"Le réseau américain de veille passive dans le grand nord voit passer quatre morceaux ; deux s’expliquent facilement : le dernier étage vide du lanceur et le satellite.
Mais que sont les deux autres ? 
" Une seule explication possible : ce sont les brins du yo-yo qui continuent à s’écarter du satellite et que l’on commence à distinguer du cortège central, deux fins câbles d’acier de deux ou trois mètres de long !
Ce n’est pas fini, encore quelques jours et ce sont huit cibles distinctes dont le early warning network détermine les orbites ! Pas d’hésitation, il faut donc aussi compter la ceinture qui retenait le satellite sur le lanceur, scindée en deux éléments de 20cm de long environ, ainsi que ce qui reste des boulons explosifs qui fermaient la ceinture, c’est-à-dire des morceaux de métal de quelques centimètres seulement.
Je raconte souvent cette histoire aux gens qui croient aux soucoupes volantes…

Merci, Sam ! Bravo la NASA et les Etats-Unis ! 

sommaire
page précédente
page suivante


x