Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

fr1f04
page 4

Phase de réalisation (1963-1965)
Le 18 février 1963, un protocole CNES - NASA officialisait le programme en deux étapes qui avait été envisagé et définissait les tâches respectives des deux organismes, la NASA devant fournir et lancer deux fusées-sondes Aerobee, une fusée Scout et leurs rechanges éventuelles.
Le 28 février 1963 était publié sous la signature du Dr Storey le document de «définition scientifique du projet de satellite FR-l ». Enfin, le 4 mars 1963, un protocole CNES - CNET était signé entre les directeurs des deux organismes : la responsabilité du CNET s'étendait à la définition de l'expérience scientifique, à la réalisation (ou à l'achat) des équipements correspondants et à l'interprétation et la publication des résultats; le CNES avait la direction du projet et était responsable des équipements généraux, de l'intégration du matériel et des essais.
Un comité directeur du Programme était constitué comprenant, pour le CNES, J.-P. Causse (directeur du Programme) ,et pour le CNET, le Dr Storey (directeur scientifique) et C. Fayard (directeur technique); R. Clauvel du CNET et X. Namy du CNES étaient nommés respectivement directeurs des projets Aerobee et FR-1.
Tous les problèmes administratifs étant ainsi résolus, on entrait alors dans la phase ultime des réalisations dont nous parlerons peu, car il va en être longuement question dans les articles suivants. Les 17 et 31 octobre 1963, les deux fusées Aerobee prévues étaient tirées de Wallops Island et atteignaient une altitude de 186 km. La partie nouvelle - et la plus délicate - de ces expériences, par rapport à celle de l'année 1962 sur Nike-Cajun, était la mesure de deux des composantes du champ électrique, sur l'onde reçue de l'émetteur d'Annapolis. Divers types d'antennes destinées à cette mesure furent essayés et les résultats obtenus jouèrent un grand rôle lors du choix définitif des antennes de FR-1. En mars 1964, le rapport faisant état des résultats des deux tirs était présenté à un groupe formé de scientifiques français et américains et la décision était alors prise de passer à la deuxième étape - c'est-à-dire à l'expérimentation sur satellite.
Deux nouvelles fusées Aerobee furent cependant lancées les 17 et 24 septembre 1965 : les antennes électriques prévues pour FR 1 se révélèrent entièrement satisfaisantes.

Le 6 décembre 1965, FR 1 était mis en orbite et tous ses équipements fonctionnaient à la perfection. C'était là un succès auquel, nous l'avons vu, beaucoup ont contribué. Pour leur part en tout cas, il aura fallu aux techniciens et aux chercheurs du CNET, pour mener à bien leur projet, six années et demie d'obstination et d'efforts.

sommaire
page précédente
page suivante
L. R. O. Storey, C. Renard, G. Driancourt. Document technique CNET 327 TC de février 1964


x