x
page 3
sommaire
page précédente
page suivante

Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

laea03
 
 
 
 
 
  Version VE 231 G (comme guidage)

Mission
La mission du "VE 231G" était l'étude du fonctionnement du système de système de guidage inertiel du missile SSBS.
Une chaîne de mesures simplifiée permettait, toutefois, de s'assurer du bon fonctionnement des étages propulsifs du point de vue pilotage et guidage.
Les essais en vol de cette version étaient prévus pour une portée de 1800 Km avec ouverture des arrêts de poussée à une pression de combustion du 2 ème étage à 34 bars, soit juste avant le début de la queue de poussée, de façon à avoir un arrêt de la propulsion et une séparation du corps de rentrée qui soient francs.
Cela représentait le maximum de portée du VE 231 G pour une combustion cessant juste avant la queue de poussée.
Dans cette mission, le corps de rentrée récupérable était "perdu".
Description
-Etages propulsifs:1 er étage identique à celui du VE 231 P, le 2 ème étage différait de celui du VE 231 P par la géométrie des cheminées des DAP dont la section de sortie est normale à leurs axes au lieu d'être en sifflet sur les VE 231 P et R .Ceci en vue d'assurer une séparation correcte case-corps de rentrée
-Case équipements et corps de rentrée.
Longueur :17,8 m identique à celle du VE 231 P
Masse au décollage: environ 18 t.
- Equipements différents du VE 231 P
Case équipements
    Centrale de Guidage SAGEM E 22 B(identique à celle des VE 111 LG)
Calculateur de guidage SAGEM C 640(identique à celui des VE 111 LG)
  Corps de rentrée
    Répondeur radar MOTOROLA grand modèle, type SST 102 A
Répondeur SECOR
Suppression de l'enregistreur "TOLANA"
Masse du corps de rentrée équipé 345 kg
 

 

Essais en vol:
6 exemplaires du VE 231 G furent tirés avec succès, depuis la base "Brigitte" à Hammaguir de mars 1966 à janvier 1967. Les portées étaient de l'ordre de 1800 Km.
Les 2 premiers essais en vol des VE 231 G Saphir (G1 et G2) eurent lieu les 13 et 18 mars 1966.
Le réceptacle se situait dans la région de Djanet dans le Tassili. L'observation de la rentrée et la localisation du point de chute furent effectués avec un radar du type COTAL amené spécialement d'Hammaguir.
2 autres essais (G3,G4) eurent lieu les 28 octobre et 2 novembre 1966: le réceptacle pour ces tirs se situait à proximité de Zinder
Les 2 derniers essais(G5 ,G6) eurent lieu les 19 et 27 janvier 1967, également vers Zinder.

Restes du corps de rentrée du VE 231 G5
  La balise Géodésique, en arrière-plan matérialisait le point visé.
Le point d'impact est situé à 239 m de la cible visée. La portée était de 1873 Km
Le looping du vol G5
En fin de propulsion du 1er étage, une panne de pilotage sur la voie roulis créa, après séparation et allumage du 2ème étage, une instabilité du pilotage de ce dernier.
Pour retrouver la trajectoire initiale, le calculateur de bord élabora des ordres de pilotage qui conduisirent à faire effectuer un "looping" à l'ensemble 2ème étage-Corps de rentrée ayant pour conséquence une portée raccourcie de quelques kilomètres par manque d'énergie, mais quel spectacle pour ceux qui purent; l'observer !!!
 
page 3
xx
x x

 

x