x
page 4
sommaire
page précédente
page suivante

Vous avez:
- une remarque à faire
- une correction à signaler
- une information à donner
- une idée à suggérer

Notez la référence de page ci-dessus, cliquez l'icone de mail ci-dessous et envoyez moi votre message avec la référence

Merci

laea04
 
 
 
 
  Pour les essais G5 et G6, l'observation de la rentrée se fit, également par la première utilisation du DC7 "Amor"(Avion de Mesures et d'Observation au Réceptacle) dépendant du Centre d'Essais en Vol de Brétigny (CEV) en vue des tirs des missiles expérimentaux SSBS et MSBS depuis le Centre d'Essais des Landes.

VE 231 R(comme Rentrée)
Mission
Etude de la rentrée en vue, à des vitesses correspondant aux performances attendues du missile SSBS.
Les essais en vol étaient prévus sur une portée de 60 Km, avec ouverture des arrêts de poussée à 5 bars, compatible avec un arrêt franc de la propulsion. La portée de 60 Km, représentant un tir très plongeant, permettait une récupération plus facile du corps de rentrée. L'incidence du corps de rentrée était respectée lors du basculement de celui-ci.
Des mesures en nombre limité permettaient de s'assurer du bon fonctionnement du pilotage et de la propulsion.
Les mesures relatives à l'étude des séparations ont été supprimées
Description
Le VE 231 R avait les mêmes étages propulsifs que le VE 231 P, par contre la forme géométrique de la case équipements non récupérable, était uniquement une virole tronconique de 809 mm de long. La longueur totale (17,47 m) est un peu inférieure à celle du VE 231 P. Masse au décollage: 17,85 t .
Concernant le 2ème étage, comme pour le VE 231 P, les conduits d'éjection des DAP étaient coupés en sifflet au niveau de la jupe AV. La séparation du corps de rentrée était effectué par l'action conjuguée des DAP et de 4 vérins pneumatiques.
Equipements
C'étaient ceux du VE 231 P, mais lié à la suppression de certaines mesures, la masse totale avait diminué d'environ 15 Kg par rapport au VE 231 P.

 
Essais en vol
1 er essai: le 29 mars 1966 réussi
2 ème essai: le 5 avril 1966 réussi
3 ème essai: le 23 juin1966 réussi
4 ème essai: le 5 octobre 1966 réussi

5 ème essai: le 2 décembre 1966Tir de nuit et échec (Séparation prématurée des 1er et 2ème étages due à un déclenchement intempestif d'un accéléromètre (détecteur de la queue de poussée du 1er étage initialisant la séparation et l'allumage du 2ème étage).
Une modification des circuits de ce système de détection fut appliquée en urgence pour les tirs suivants des VE 231 R , G et Diamant.

6ème essai:13 décembre 1966 réussi
   
   
 
page 4
xx
x x

 

x